La profession d’architecte-paysagiste

La profession d’architecte-paysagiste n’est pas encore reconnue au Maroc, alors qu’elle est reconnue à l’échelle internationale.
De par sa formation pluridisciplinaire, artistique et technique, l’architecte-paysagiste aborde le projet de paysage à toutes les échelles, de la rue à la ville, du jardin privé ou public au grand territoire, ses missions sont, en partie, les suivantes :

  • Mission d’études de planification paysagère.
  • Mission d’études paysagères de mise en valeur du territoire.
  • Mission d’études d’impacts sur le paysage.
  • Missions d’études des entités paysagères : littoral, fleuve, rivière, vallée, plateau, montagne, forêt, etc.
  • Mission d’études des tracés des infrastructures.
  • Missions d’études de conservation inventive des parcs naturels régionaux
  • Mission d’études de chartes paysagères.
  • Mission d’études du plan vert.
  • Mission d’études du projet de paysage.
  • Mission d’études du paysage dans les documents d’urbanisme, SNAT, SDAU, PA, PAZ, lotissements et études sectorielles.
  • Missions d’études de pré-verdissement.
  • Missions de maîtrise d’œuvre de tout espace libre : jardins, parcs, rues, boulevards, avenues, esplanades, places, placettes, belvédères, corniches, cimetières, boisement, ceinture verte, trame verte, etc.
  • Missions d’études de simulations en trois dimensions du territoire et son évolution dans le paysage.
  • Missions de conseil et d’expertise, etc.
La pratique de la profession s’exerce principalement en libéral ou en société sous forme de bureau d’études de paysage, en salarié en bureau d’études ou auprès de maîtrise d’ouvrage (Eaux et Forêts, Organismes publics, Etats, Collectivités Territoriales, etc.).