Un architecte-Paysagiste ou paysagiste DPLG est un concepteur de l’espace extérieur, un acteur de la société impliqué dans la compréhension, l’analyse, la conception et l’aménagement d’un espace paysager à plusieurs échelles : planification territoriale ou rurale, communes, quartiers, parcs, jardins, etc.). Il développe également des projets urbains tel que des plans masse de quartiers, des boulevards, des routes, espaces extérieures de commerces, d’industries, sites et complexes résidentiels, etc. selon la nomenclature de l’International Labour Organization* (ILO l’organisme subsidiaire de l’ONU). Sa pratique professionnelle est appelée: l’architecture du paysage. L’architecte-Paysagiste prépare des concepts et des plans de l’espace extérieur et fait le suivi du chantier. Son travail est constitué comme un bureau d’étude avant tout.  Il faut savoir que l’architecte-paysagiste n’est pas une entreprise d’espace-vert, ni un producteur de plantes. Certains architectes paysagistes conçoivent des projets qu’ils construisent également mais l’exécution des travaux de paysage est un plus que certains fournissent et non une exigence de la profession.

* (ILO organisme subsidiaire de l’ONU (Réf. : International Standard Classification of Occupations 2008 (ISCO-08): Structure, group definitions and correspondance tables).

Articulation  entre le travail de l’architecte-paysagiste et celui de l’architecte:

Ils sont parfaitement complémentaires ! En effet, l’architecte et l’architecte-paysagiste partagent une très grande affinité en terme de méthodologie et d’approche de travail mais ils ne travaillent par sur la même partie du projet. Le premier est en charge de la conception de l’objet et de sa forme alors que le second conçoit l’assiette dans laquelle est dressé l’objet. En d’autres termes, l’intervention de l’architecte-paysagiste se situe entre l’environnement et l’architecture lorsque l’architecte conçoit le bâtiment, l’architecte-paysagiste conçoit tout ce qui l’entoure. L’approche de l’architecte-paysagiste est similaire à celle de l’architecte, c’est un « concepteur», il est le maitre d’œuvre qui créé les espaces extérieures publics et privés. D’autres part, il y a l’échelle de l’intervention de l’architecte-paysagiste qui se concentre de façon systématique à comprendre tout ce qui fait l’identité d’un lieu. Il est amené, quasiment tout le  temps, à s’interroger sur les milieux environnants au delà de la limite du projet d’intervention. En terme d’exercice de la profession, l’une des différences fondamentale est que l’architecte-paysagiste travaille des espaces qui sont en évolution que ce soit de part l’utilisation du monde végétal ou même des milieux urbains ou ruraux qui évoluent, se métamorphosent au fil du temps. Le projet de paysage n’est en quelques sortes jamais fini  et se poursuit bien après l’intervention du professionnel.